PRESENTATION GENERALE

JPEG

Le Monténégro est un Etat indépendant depuis le 3 juin 2006. Auparavant déjà doté d’institutions, de lois et règlements, d’une monnaie et de services de douanes spécifiques, le nouveau statut du pays ne modifie en rien les conditions d’entrée et de séjour des ressortissants étrangers. Une ambassade de France est installée à Podgorica depuis le 1er janvier 2007 ; ses services sont encore limités : elle ne traite pour l’instant que les cas urgents de dépannage ou secours aux Français en difficulté, soit sur place -dans la mesure de ses moyens-, soit par l’intermédiaire de l’ambassade de France à Belgrade dont la section consulaire est compétente pour le Monténégro.

JPEG

M. Filip VUJANOVIC, président du Monténégro


STATISTIQUES RELATIVES AU MONTENEGRO


JPEG - 425.8 ko

PODGORICA

Le “centre administratif” du Monténégro, en fait sa capitale, (selon la constitution, Cetinje, petite ville de montagne à 30 km, qui fut jusqu’en 1918 le siege du royaume de Monténégro, en est la “capitale” et Podgorica le “centre administratif”, c’est à dire le siege du gouvernement et des administrations) s’étend sur la plaine (40 mètres d’altitude) formée par la Morača, son affluent la Zeta, et plusieurs cours d’eau de moindre importance qui alimentent le lac de Skadar, à proximité de la ville. Cette plaine, séparée de l’Adriatique par une chaîne côtière qui culmine à plus de 1 000 mètres, a un micro climat plus rude que celui du littoral : plus humide en hiver, beaucoup plus chaud en été (températures pouvant dépasser les 40°).

Podgorica, au pied de la “petite montagne”

Le nom de Podgorica a été formé à partir de “Gorica”, la “petite montagne”, hauteur qui domine la ville, et de “pod” , “dessous”.

Le territoire municipal abrita dans l’Antiquité quelques établissements illyriens et une modeste colonie romaine, “Duklja”, dont on voit quelques traces dans un site archéologique de la périphérie de la ville.

Dernière modification : 23/03/2009

Haut de page